Les neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs, également appelés neuromédiateurs, sont des molécules chimiques qui transmettent les messages d’un neurone à l’autre, (au niveau des synapses). Une stimulation vient libérer une molécule par le neurone qui vient se fixer sur le récepteur d’un autre neurone. Ils assurent donc la communication entre neurone entrainant différents effet dans le corps.

Le profil neuro-physiologique

Thibault Magnin en séance neuro

Le profil neuro-dominant

Qu’est-ce que le profil « neuro-dominant » d’un individu. Avant de répondre à cette question il faut tout d’abord avoir une représentation du fonctionnement du corps.  C’est au travers de milliard de connections nerveuses que notre cerveau envoie de l’énergie permettant à l’individu de comprendre, apprécier, réfléchir, décider, mais également d’interagir avec son environnement. Cette énergie est de nature électro-chimique, c’est à dire que l’activité électrique est produite par des modifications chimiques qui ont lieux dans nos neurones.

Quatre neurotransmetteurs principaux ont été identifiés :

Dopamine Neuro training system

Dopamine

Acétylchloline

Acide gama aminobutérique

Sérotonine

Nous savons aujourd’hui qu’une personne est en bonne santé lorsqu’elle produit en quantité suffisante ces quatre neurotransmetteurs. 
Car plus encore qu’un simple messager, il y a une vraie corrélation entre le profil psychologique – fonctions spécifiques du corps et les neurotransmetteurs. Des carences en neurotransmetteur engendrent des désordres psychologiques et de réelles pathologies physiques (comme l’hypertension artérielle).

Des recherches scientifiques

Ce sont les résultats des travaux de spécialistes tels que :

  • Dr Pfeiffer, docteur en psychobiologie, et co-fondateur du Brain Bio Center (new jersey)
  • Dr Llinas, docteur en neurophysiologie,  auteur de la théorie du Edge Effect
  • Dr Braveman, professeur en neurobiologie
  • Professeur  Rondini, biochimiste français , docteur en nutrition, fondateur de vitanutrics
  • Monsieur Richet, micronutritioniste

 

Qui nous ont permis de développer notre travail sur les neurotransmetteurs.

Il est donc possible aujourd’hui de faire un état des lieux du niveau de carence en neurotransmetteur, et d’apporter des solutions (notamment par la nutrition) pour réajuster ces carences. 

Ludovic Perge testing
Mohamed Larbi et Ludovic perge

Et c’est de ces bilans que ressort le profil neuro-dominant. Il s’agit de déterminer chez un individu quel est le neurotransmetteur prédominant. C’est à dire celui qui va gouverner d’une certaine manière le caractère de la personne. En déterminant le profil dominant on peut déterminer ce qui motive le plus une personne et la manière dont celle-ci va réagir à certaines stimulations. Et dans le cas de l’entrainement, l’adapter pour qu’il lui corresponde.